Bienvenue sur le site de TM55REF

TM55REF au fort Saint Michel ou Fort Royer - DFCF 55021 - 04/11/2012

Pour ce dimanche, il Ă©tait prĂ©vu que l’équipe se retrouve au fort St-MICHEL, malgrĂ© une mĂ©tĂ©o peu engageante !


En fait, le rendez-vous fût fixé à 07h30 devant la mairie de Belleville sur Meuse, afin de former un convoi qui prendrait ensuite la route du fort.


A 07h30 donc (Ă  quelques minutes près), « l’ambulance Â» pilotĂ©e par Jean-Claude (F4DDF) est arrivĂ©e, prĂ©cĂ©dant de quelques mètres le vĂ©hicule d’Alain et de Bernard F5LPY. Après les salutations d’usage, le convoi s’est donc Ă©branlĂ© en direction du fort Saint-Michel, sans attendre Daniel (F6DPR) qui venait de rendre compte sur VHF qu’il ne partait qu’à l’instant du QRA.


Le fort Saint-Michel : situĂ© au nord de Verdun, il se trouve sur la ligne des forts de Belleville, Saint-Michel, Souville. De Saint-Michel, nous devons ĂŞtre Ă  5 ou 600 mètres des premières maisons de Verdun. Il y a 96 ans, cette ligne de dĂ©fense fĂ»t la dernière barrière, avec Froideterre, Ă  annihiler les tentatives Allemandes. Et ces positions en ont payĂ© le prix car particulièrement bombardĂ©es. Aujourd’hui encore, surtout en cette saison, il est extrĂŞmement dangereux de se promener sur les dessus : des trous profonds cachĂ©s par les feuilles, de la ferraille Ă©mergeant ici ou là… Et que dire de l’intĂ©rieur : couloirs Ă©croulĂ©s, parois inexistantes, Ă  l’exception des deux ou trois poudrières en parfait Ă©tat de conservation (elles sont protĂ©gĂ©es par près de 10 mètres de terre). C’est d’ailleurs lĂ  que nous allions nous installer pour la journĂ©e. Quelques belles photos sur le site du fort.


Le convoi, récupéré par Daniel, est donc arrivé quelques minutes plus tard devant Saint-Michel (à vrai dire, nous ne sommes pas à 3 km du centre ville de Verdun, et cette fois encore, grâce aux démarches de Jean-Claude et Daniel, les responsables militaires, par l’intermédiaire du délégué militaire départemental, nous ont grandement facilité les choses en nous confiant les clefs permettant dans un premier temps d’accéder au fort, dans un second temps d’y pénétrer.


La suite n’est que rĂ©pĂ©tition des activitĂ©s prĂ©cĂ©dentes : montage des antennes, implantation du groupe Ă©lectrogène « Ă  dache Â», prĂ©chauffage du matĂ©riel, installation de la zone vie…

 

Tout cela, bien sur, en simultanĂ© : chacun connaĂ®t son rĂ´le et quand une tâche est terminĂ©e, l’aide apportĂ©e ici ou lĂ  permet d’être rapidement opĂ©rationnel.

 

Après quelques minutes donc, l’équipe se retrouve autour d’un café et il ne reste plus qu’à lancer les premiers appels.


Pour mĂ©moire, cette activitĂ©, dans le cadre du DFCF, n’est qu’une rĂ©activation et qu’il n’y a donc pas lieu de s’en faire : 50 QSO seront certainement rĂ©alisĂ©s sur la journĂ©e. Pourtant, très rapidement, les opĂ©rateurs savent qu’au niveau tranquillitĂ©, il faudra repasser !

Si le premier QSO se fait normalement, dès la relance, ça a Ă©tĂ© un brouhaha indescriptible d’oĂą il fĂ»t bien difficile d’extraire un indicatif. Le premier effet de surprise passĂ©, la gestion du trafic s’est faite tant bien que mal. Il est cependant certain que de nombreuses stations n’ont pu ĂŞtre contactĂ©, soit parce que pas entendues, soit parce qu’il fallait bien en sortir une dans le volume. L’équipe de TM55REF demande ici Ă  toutes les stations qui n’ont pas Ă©tĂ© « loggĂ© Â» de bien vouloir l’excuser. Devant le nombre important de demandes, il a Ă©tĂ© bien difficile de passer en QRX GASTRO, et pourtant !!! Après deux ou trois rappels Ă  l’ordre de la part de la « tourlouroute Â», il a bien fallu se rĂ©signer !

 

Ce moment de partage aura Ă©tĂ©, malgrĂ© tout, unanimement apprĂ©ciĂ©. Le fait d’être Ă  l’abri, sur un sol plat, avec table et chaises nous aura permis, une fois encore, d’apprĂ©cier Ă  leurs justes valeurs les talents es-cuistot de Viviane. C’est au moment du dessert que nous avons eu le plaisir d’accueillir Jean Claude F4GRW qui partagea avec nous une tarte maison dont nous tairons la recette (mais pour info, les pommes flambĂ©es au kirch avec du kirch qui ne s’enflamme pas, ça se mange aussi) ; Cette pause repas aura aussi permis de prĂ©parer les grandes lignes de la prochaine sortie qui sera un rendez-vous important : la participation aux cĂ©rĂ©monies du 11 novembre Ă  l’ossuaire de Douaumont !

Bref, après cet intermède gastronomique, le trafic a repris sur 20M SSB, puis quelques passages en CW pour revenir sur 40 et terminer cette superbe journée avec pas moins de 258 QSO sur le log, sans compter quelques transmissions SSTV; Entre temps, Frédéric (du fort de la Falouze) nous a également rejoints. Une partie de l’équipe a pu ainsi profiter de ses connaissances historiques sur ce fort pour suivre un petit cours d’histoire.

Avec le passage à l’heure d’hiver, la nuit arrive donc bien plus tôt et c’est vers 16h30 que nous avons commencé à démonter. Comme lors du montage, chacun connaissant bien maintenant la musique, la totalité du matériel est repliée, rangée et prête à resservir en un temps record, ce qui nous laissa encore quelques minutes de discussions pour convenir du prochain rdv à l’Ossuaire de Douaumont d’où nous espérons bien sur pouvoir vous entendre nombreux sur les différentes stations qui seront en service à l’occasion des cérémonies du 11 novembre.

 

Dans cette attente, toute l’équipe de TM55REF vous souhaite une bonne semaine.

Ps : Ă  ce jour, 2032 QSO sur le log (SWL compris)

 

TM55REF au Fort de la Falouse - DFCF 55057 - 28/10/2012

Ce dimanche 28 octobre 2012, TM55REF investi le fort de la FALOUZE

 

La « FALOUSE Â» est un des 38 forts de la place de Verdun. ImplantĂ© au sud de la ville, il est orientĂ© de façon Ă  protĂ©ger et couvrir les forts d’HAUDAINVILLE et de DUGNY ;


De par son emplacement géographique, le fort de la Falouze n’a pour ainsi dire pas été touché lors de la bataille de Verdun, ce qui explique son état de conservation absolument remarquable.

 

Racheté par une poignée de passionnés, cet ouvrage a subit un lifting important. Les dessus ont été nettoyés à force de coups de pelle, pioche, tondeuse, tronçonneuse et sont aujourd’hui dans un état de propreté impeccable.

L’intérieur, quant à lui, a également été revisité par ces passionnés dont l’investissement ne fait aucun doute. J’en veux pour preuve cette collection de mannequins, tous plus réalistes les uns que les autres.

Après ce travail énorme de mise en valeur du site, voilà seulement deux ans qu’il est ouvert au public. N’étant pas aussi médiatisé que VAUX ou DOUAUMONT, cet ouvrage vaut vraiment le détour et mérite d’être inscrit sur les circuits des visites organisées sur le champ de bataille de Verdun.


C’est donc le dimanche 28 octobre 2012 que ex TM95BV maintenant TM55REF s’est « attaquĂ© Â» Ă  cet ouvrage. Dès la descente des voitures, nous sommes frappĂ©s par la grandeur du site. Grandeur mesurĂ©e par l’état de propretĂ©, par l’environnement, par la vue plongeante d’un cĂ´tĂ© sur la vallĂ©e de la Meuse et de l’autre sur les hauteurs de Verdun, du cĂ´tĂ© d’Haudainville, d’oĂą l’on devine, derrière le mouvement de terrain, les sites oĂą ont soufferts tant d’hommes. Mais par-dessus tout, ce qui frappe le visiteur, c’est l’atmosphère qui règne ici : calme, sĂ©rĂ©nitĂ©, silence… Quelle contradiction avec FROIDETERRE, DOUAUMONT ou tant d’autres. Le fait qu’il n’y ait pas de traces de combat y est certainement pour quelque chose. Et pourtant, nous sommes Ă  quoi ? 10 ou 15 KM seulement du centre de la bataille de Verdun. Par ailleurs, le fait que cet ouvrage servait de poste de « repos Â» pour ceux qui descendaient du front, mĂŞme si cette ligne de front est proche, elle est, pour ceux qui en revenaient, comme une Ă®le perdue au milieu de l’ocĂ©an, comme la planche Ă  laquelle s’accroche un naufragĂ©, comme le calme tellement recherchĂ© après la fureur des combats . Comme un retour Ă  une vie plus normale Ă  laquelle aspiraient ces hommes ; Oui, nous sommes « scotchĂ©s Â» par la quiĂ©tude de ce lieu.


Restant sur ces pensées, l’équipe se lance sur le montage de la première antenne. Le WX est des plus QRO car même si il y a du vent, le ciel bleu et le soleil sont de la partie. Dès que la première station est opérationnelle, les premiers appels sont lancés et tandis que le log commençait déjà à se remplir, la station PSK est également mise en service.

Mais pourtant, l’opĂ©rateur de la station HF phonie s’est trouvĂ© bien seul pendant un long moment. Mais ou sont donc passĂ©s les autres membres de l’équipe ? Mais bien sur : un des responsables du fort est arrivĂ© et une des premières choses qui a Ă©tĂ© faite, avant mĂŞme de proposer un cafĂ©, aura Ă©tĂ© d’effectuer une visite complète du fort. Il n’y avait qu’à voir l’expression sur les visages, au retour de tout le monde, pour comprendre que cette visite vaut absolument le coup !!! Plus d’une centaine de photos ont Ă©tĂ© prises dont une grande partie sera proposĂ©e sur le site de TM55REF ;


Le trafic radio, lui, se dĂ©roule normalement et aucune difficultĂ©, mĂŞme ponctuelle, n’est Ă  signaler. Il y a toujours autant de monde qui vient nous saluer, parmi lesquels ont retiendra les mĂŞmes habituĂ©s : Boris (MDF), Alain (NMK),… J’arrĂŞte lĂ  l’énumĂ©ration sans quoi, j’en aurais pour une heure Ă  reprendre la liste qui s’agrandit Ă  chacune de nos sorties. LĂ  dessus, nous arrivons Ă  12h30. Le moment de retrouver la « corvĂ©e de soupe Â», toujours Ă  l’heure et avec le sourire. Cela me rappelle le « tourlourou Â», vous savez… Le nom du cabaret, oĂą la serveuse y est jeune et gentille. C’est d’ailleurs le nom qui Ă  Ă©tĂ© donnĂ© au foyer du soldat, sur le fort... Ceci afin de montrer encore une fois jusqu’oĂą le dĂ©tail a Ă©tĂ© cherchĂ© par cette Ă©quipe de passionnĂ©s !

Le repas se dĂ©roule donc dans une franche ambiance de camaraderie, et, que voulez vous, quand des passionnĂ©s rencontrent d’autres passionnĂ©s, de quoi voulez vous qu’ils parlent ??


A 14h00, pourtant, il est temps de relancer la radio, mais au moment d’y aller, c’est Jean-Claude (4DDF) qui m’invite à mon tour à faire cette visite, bien sur en compagnie du responsable Frédéric.

Je ne sais combien de temps nous sommes restĂ©s lĂ , dans cet ouvrage magnifiquement mis en valeur, Ă  Ă©changer sur les conditions de vie de l’époque, Ă  poser des tas de questions sur les tourelles, les mannequins, le rĂ´le du fort dans la bataille, etc… C’est presque avec regret que j’en suis sorti pour reprendre un peu l’activitĂ© radio, mais heureusement, la seconde station Ă©tait elle en pleine effervescence (PSK31 avec Michel). Finalement, c’est le passage Ă  l’heure d’hiver qui nous obligea Ă  terminer plus tĂ´t que prĂ©vu cette remarquable journĂ©e. Mais le dernier mot sera quand mĂŞme revenu Ă  la « serveuse du Tourlourou Â» qui convia l’ensemble de la troupe Ă  prendre un dernier verre Ă  domicile. Et lĂ  encore, les discutions ont tournĂ© autour de 14/18, des activitĂ©s radio passĂ©es et Ă  venir, dans une ambiance toujours aussi chaleureuse (alors que j’ai entendu dire, ici ou lĂ , que le dpt 55 n’était pas très actif en radio, je me pose des questions quand Ă  la qualitĂ© des rĂ©cepteurs de ceux qui disent cela, Ă  moins que l’on ne parle pas de la mĂŞme radio, après tout, c’est possible aussi, mais dans notre hobby, il y a les concours, la cw, les essais de rĂ©alisations techniques et la formation. Il y a aussi ces sorties sur le terrain oĂą l’ambiance chaleureuse et constructive (lĂ  ou tout le monde est bienvenu), il y a l’équipe en place mais en couronnement toutes les stations qui nous contactent sont par la voie des ondes avec nous.


Pour en terminer avec cette journĂ©e, l’activitĂ© radio aura permis de rĂ©aliser 216 QSO + quelques transmissions d’images SSTV, validant ainsi cette nouvelle rĂ©fĂ©rence DFCF 55057 ; Tout est donc dit, en fait non, car un dernier dĂ©tail, et pas des moindres, reste Ă  prĂ©ciser : FrĂ©dĂ©ric (le responsable du fort de la Falouze), nous a dit, en nous quittant, qu’il passerait nous voir lors de notre prochaine sortie, sur le fort ST MICHEL ; de lĂ  Ă  en conclure que l’équipe compte un nouveau membre, il n’y a qu’un pas que je fais bien volontiers.


Ps : je tiens Ă  prĂ©ciser que quand on parle de FrĂ©dĂ©ric, le responsable du fort, il faut comprendre FrĂ©dĂ©ric, son Ă©pouse ainsi que son fils. L’accueil qui nous a Ă©tĂ© rĂ©servĂ© par ces personnes a Ă©tĂ© plus que chaleureux et je tiens ici, au nom de toute l’équipe, Ă  les en remercier très sincèrement.

Vous qui lisez ces lignes, si par hasard vous passiez par Verdun avec l’intention de passer sur le champ de bataille, n’hĂ©sitez pas Ă  faire un petit dĂ©tour (6 km) pour venir sur ce site superbe et replonger, le temps d’une visite, dans la tourmente de cette Ă©poque. Sinon, vous pouvez Ă©galement dĂ©couvrir ce coin de France sur internet en pianotant simplement, sur votre moteur de recherche : fort de la Falouze;


Nous vous donnons rendez-vous, pour notre part, dès dimanche prochain (le 4 novembre) depuis le fort ST MICHEL. Dans l’attente de vous contacter sur les ondes, 73/88 QRO à toutes et tous et encore merci à vous tous d’être aussi nombreux à nous contacter lors de nos différentes sorties.

 

Nous totalisons maintenant 1835 contacts.

 

Dans l’attente de vous passer à toutes et tous des reports depuis le nouveau DFCF 55021 au fort Saint MICHEL le 04 novembre, recevez nos 73/88 les plus QRO.

 

TM55REF

TM55REF au Fort de Chana -DFCF 55016 - 14/10/2012

Toute la semaine, sur les mĂ©dias, la mĂ©tĂ©orologie annoncĂ©e pour ce week-end n’était vraiment pas fameuse. Pour une fois, diront les septiques, ils ne se sont pas trompĂ©s !!!

Et c’est sous un ciel des plus menaçants que l’équipe s’est retrouvĂ©e, entre 08h30 et 09h00, au beau milieu du terrain militaire proche de Verdun. Il faut remercier, pour cela, quelques personnes dont deux des membres de l’équipe qui ont fait les dĂ©marches de prises de contactes avec les autoritĂ©s militaires locales : Daniel F6DPR et Jean-Claude F4DDF, mais Ă©galement, avec une mention particulière, le colonel ARTISSON (dĂ©lĂ©guĂ© militaire dĂ©partemental) sans qui cette activitĂ© n’aurait jamais pu se rĂ©aliser ;

Les reconnaissances effectuées en amont auront permis l’implantation de notre station dans une zone herbeuse, ce qui évitera de trop se déplacer dans la boue. Le groupe électrogène aura trouvé naturellement sa place derrière la haie, à quelque distance de là, alors que les deux multi-dipôles sont érigés également à bonne distance l’un de l’autre.

Le ciel étant de plus en plus menaçant, c’est très vite que la tente est montée juste à l’arrière du véhicule. A peine montée, voilà que les premières gouttes se font sentir. Il ne reste qu’à démarrer le groupe, ce qui fut fait après quelques réticences de ce dernier. Après quelques courtes minutes, le ronflement du diesel s’est enfin fait entendre. Soyons certains que nos mécaniciens vont très vite trouver les causes de ces ratées (c’est la seconde fois que cela arrive).

AussitĂ´t, dĂ©marrage du TS 450, petit tour de bande et premiers appels sur une QRG disponible. Il est pourtant dĂ©jĂ  10h30 !!! HĂ© oui, la mise en station, mĂŞme si nous sommes bien « drillĂ©s Â» depuis l’annĂ©e dernière, demande bien une bonne heure, mais qu’importe, car dès que tout est « ops Â», ce sont deux stations qui se font entendre simultanĂ©ment.

Comme d’habitude, si j’ose dire, les QSO se font les uns derrières les autres. Notre activitĂ© rencontre dĂ©cidĂ©ment un rĂ©el succès ; il y a fort Ă  parier que nos projets, d’ici aux commĂ©morations du centième anniversaire de la bataille de Verdun vont faire couler beaucoup d’encre : C.R., QSL, message de remerciement, …

Vers 12h00, la « corvĂ©e de soupe Â» est arrivĂ©e en la personne de Viviane. Alors que le WX Ă©tait toujours pluvieux, il a Ă©tĂ© dĂ©cidĂ© de laisser tourner le matĂ©riel du temps de la pose gastro !

La reprise s’est faite vers 14h00, et mĂŞme si il y avait un peu moins de monde, le log s’est quand mĂŞme encore bien Ă©toffĂ©. Pourtant, dans les tĂŞtes, tout le monde pensait au dĂ©montage, sous la pluie. Du coup, afin de profiter de la clartĂ©, il est 16h30 quand nous dĂ©cidons d’un commun accord de couper les filaments. Tout le matĂ©riel s’est retrouvĂ© conditionnĂ© sous la tente avant de retrouver sa place dans l’ambulance, puis, sans nous vanter, il y a fort Ă  parier que la tente a Ă©tĂ© remballĂ©e en un temps record. Manifestement, tout le monde Ă©tait pressĂ© de retrouver ses pĂ©nates ; NĂ©anmoins, nous avons pris le temps de nous saluer et c’est sous une pluie battante que les uns et les autres avons repris la route vers nos QRA respectifs. La journĂ©e s’est clĂ´turĂ©e avec un log bien rempli de 193 QSO plus quelques passages en SSTV afin de faire connaĂ®tre le fort du CHANA, fort un peu « perdu Â» car au beau milieu d’une zone ou peu de personnes peuvent se rendre sans autorisation .

Prochaine activation : nous serons sur le fort de LA FALOUSE (Ă  l’Est de Verdun), avec une toute nouvelle rĂ©fĂ©rence DFCF ; dans cette attente, toute l’équipe de TM55REF vous souhaite une bonne semaine.

NB les QSL TM55REFT et TM55REF sont actuellement dans les rotatives. Réception attendu d’ici une quinzaine.

 

Les acteurs de cette journée:

Viviane, Alain, Bernard F5LPY, Daniel F6DPR et Jean Claude F4DDF;

 

Dans l’attente de vous passer à toutes et tous des reports depuis le nouveau DFCF 55057 au fort de la FALOUZE le 28 octobre, recevez nos 73/88 les plus QRO.

 

TM55REF

 

TM55REF au Village DĂ©truit de Bezonvaux 30/09/20212

 

 

TM55REFT et TM55REF comptabilisent maintenant 1274 QSO.

 

Après les pĂ©ripĂ©ties de la foire exposition de Verdun, d’oĂą il a Ă©tĂ© bien difficile d’estimer l’impact de notre activitĂ© sur les très nombreux visiteurs qui se sont arrĂŞtĂ©s Ă  notre « stand Â», force a quand mĂŞme Ă©tĂ© de constater que nous en avons tout de mĂŞme intĂ©ressĂ© une bonne partie, dont certains auront mĂŞme rĂ©cupĂ©rer bon nombre de renseignements concernant notre activitĂ© et dont d’autres sont revenus nous voir sur notre sortie au village de BEZONVAUX.

Ce jour lĂ , les conditions de WX Ă©taient très printanières ; du coup, la mise en station s’est faite en mode « dĂ©contractĂ© Â» ;

Après tout, le village de Bezonvaux a Ă©tĂ© activĂ© il n’y a pas si longtemps avec TM95BV et nous pensions ne pas rencontrer une foule importante sur les ondes. De plus, au moment de dĂ©marrer, mĂŞme le groupe Ă©lectrogène y a Ă©tĂ© de sa mauvaise volontĂ© !! Ainsi, pas moyen de lancer le moteur pour rappeler d’un clin d’œil la dynamo et rĂ©gulateur Ă  Troyon et le dĂ©marreur Ă  la foire de l’ambulance. Du coup, d’un cĂ´tĂ© on en a profitĂ© pour prendre un cafĂ© alors que de l’autre, on sortait la caisse Ă  outils. Finalement, après quelques tâtonnements, le ronronnement du moteur a fini par remplir le silence des bois qui ont repris procession de ces lieux qui ont connu tant de souffrance, il y a bientĂ´t 96 ans! Et, il est 10h20 TU quand le premier QSO est enregistrĂ© sur le LOG.

 

Que n’avions nous pas pensĂ© que simplement quelques stations seulement viendraient rĂ©pondre Ă  nos appels !!! Le premier contact Ă  peine terminĂ©, il n’a pas Ă©tĂ© besoin de relancer appel : comme aux plus beaux jours de TM95BV, c’est un pill-up indescriptible sur le 40m !!! Finalement, en guise d’activitĂ© « tranquille Â», il a vite fallu passer en position « QSO rapide Â» mais bon, quand certains des correspondants sont reconnus et qu’ils sont considĂ©rĂ©s comme des « habituĂ©s Â» des activitĂ©s de commĂ©moration (les F5MDF, F1AWM, F6JEF, pour ne citer qu’eux), il est bien difficile de ne pas faire trainer un peu l’échange. Finalement, profitant de l’arrivĂ©e sur place de Mr LAPARRA, Maire honoraire de ce village dĂ©truit, TM55REF passe en CW afin de saluer quelques connaissances. A cette occasion, quel plaisir de passer un report Ă  F6DVH qui passait par lĂ , Ă  la recherche de quelques prĂ©fixes EA8 ; Ce petit QSO marqua la fermeture de la station car il Ă©tait temps de passer au gastro, et avec ce superbe WX, il a Ă©tĂ© facile de ce laisser aller au « farnientĂ© Â» pour ne reprendre le trafic que vers 14h30.

 

Au cours de la matinĂ©e, aucun QSO n’a pu ĂŞtre effectuĂ© en PSK : un problème d’accord d’antenne en a Ă©tĂ© l’origine. Ce rĂ©glage aura Ă©tĂ© effectuĂ© au cours de la pose gastro, et l’après-midi, quelques contacts auront Ă©tĂ© effectuĂ©s. Nous en avons profitĂ© pour Ă©galement faire passer des images du site en SSTV ;

A 17h00, les fréquences étant redevenues plus calme, il a été décidé de fermer la station et de profiter du soleil encore bien haut pour démonter et reconditionner correctement le matériel.

 

Sur le LOG, il y a, tout de mĂŞme, 152 QSO; cette rĂ©ussite, malgrĂ© le peu de temps de trafic, nous laisse bien songeur quand nous pensons que dans 15 jours, nous serons QRV sur un des forts de la rĂ©gion, le fort du CHANA, qui n’a plus Ă©tĂ© activĂ© en radio depuis bientĂ´t 10 ans !!! LĂ , en plus, il y aura aussi une rĂ©fĂ©rence DFCF (55016) !!! Il va y avoir du sport !!! et que penser des nouvelles rĂ©fĂ©rences qui seront activĂ©es d’ici la fin de l’annĂ©e !!! Bref, certainement des tas de grands moments en perspective, mais d’ici lĂ , TM55REF vous donne rendez-vous le dimanche 14 octobre depuis le fort du CHANA d’oĂą nous devrions ĂŞtre QRV vers 09h00, avec, comme Ă  l’habitude, des Ă©missions SSB, CW, PSK, SSTV, principalement sur 40 et 20m.

 

Les acteurs de cette journée:

Monsieur LAPARRA Maire honoraire de BEZONVAUX, Viviane, Alain, Daniel F6DPR, Bernard F5LPY, Michel F6AVP, Jean Claude F4DDF;

Nous remercions aussi les responsables des revues et sites qui nous publient.

Dans l’attente de vous passer Ă  toutes et tous des reports depuis le DFCF 55016, recevez nos 73/88 les plus QRO ;

TM55REF

TM55REF Ă  la foire de Verdun 13 au 16/09/2012

 

Réseau des Emetteurs Français section MEUSE

Etablissement Départemental, arrêté du 03.01.1994

reconnu d’utilité publique

décret du 29.11.1952

SAG Défense n° 12 744 – décembre 1927

SA Education Nationale – 6 juillet 1934

ASSOCIATION REF 55

N° Agrément Jeunesse et Education Populaire 55/J/015/2004

Siège social : 7, rue du Craquet 55300 SAMPIGNY

 

REF 55 sur la Foire de VERDUN, du 13 au 16 septembre 2012

Programmée de longue date, cette sortie est une première pour le REF55.

 

Pour l’occasion, les OM du REF 55 ont ressorti le matériel utilisé il y a un an avec TM95BV

Le mercredi après-midi, mise en place de l’antenne multi-dipôles sur la zone réservée à cet effet. Passage du câble axial en hauteur pour raison de sécurité. Mesure et réglage de la performance des antennes.


Jeudi : installation de l’ambulance et de la tente sur l’endroit rĂ©servĂ© Ă  cet effet par les organisateurs que nous tenons Ă  remercier chaleureusement. PrĂ©sentation des appareils anciens de Hugues, de la chronologie de l’évolution de la transmission de message et des cadres de cartes QSL (carte type postale de confirmation de contact effectuĂ©). Mise en marche de la station de transmission oĂą les premiers appels sont lancĂ©s sous l’indicatif spĂ©cial attribuĂ© par l’ANFR pour cette annĂ©e « TM55REF Â»


Les réponses ne se font pas attendre et nous retrouvons le brouhaha des répondeurs, cela fait plaisir de retrouver la même chaleur que lors de l’activation du fort de TROYON le dimanche dernier et TM95BV l’an passé.

 

Cette fois, nous avons en plus des visiteurs à qui nous présentons notre activité de radioamateur, le principe des premiers messages électriques (télégraphe) et télégraphie sans fil. Les appareils présentés, fabriqués par Hugues font merveilles, les observateurs conquis se laissent guider jusqu’à l’émetteur à étincelle, la chronologie et terminer par la station active. Ainsi se passe la première journée.

 

Le vendredi se passe dans les mĂŞmes conditions et se distingue par la visite des officiels sur notre stand.

Aussi, nous profitons pour envoyer quelques photos de cette foire nationale en radio (mode SSTV) de manière à imager les écouteurs suiveurs de notre activation.


Le samedi et dimanche sont ponctués par de nombreux visiteurs, heureusement l’équipe assume parfaitement.

Dimanche soir dĂ©montage de l’installation et un premier bilan de cette opĂ©ration : fatiguĂ©, mais satisfait.

 

En conclusion, une très belle activation ponctuée par 684 contacts radio, quelques contacts et adresses relevées avec des visiteurs de la région.

Les opĂ©rateurs : Viviane, Alain (l’amĂ©ricain), Daniel F6DPR, Hugues F1CCV, Jean Claude F4GRW, Michel F6AVP, Philippe F8EFU, Bernard F5LPY et Jean Claude F4DDF.

Radioamateurs en visite participative : AndrĂ© F5DNO, James F1EKA, RĂ©gis F0DZH, Jackie F6BID, Daniel F5TLE, leur YL( Ă©pouse) ou leur famille.

 

Nous tenons Ă  remercier :

Tous les participants Ă  cette activation ;

Le prĂ©sident Monsieur LAPARRA et les responsables de la foire nationale de Verdun ;

Le journal l’Est RĂ©publicain ;

Les pompiers qui nous ont permis de faire des photos aériennes de la foire.

 

Prochain rendez-vous : activation du village dĂ©truit de BEZONVAUX le 30 septembre Ă  partir de 9H.

 

Salutations 73 et 88 QRO du REF 55.

 

 

 

 

 

 

 

 


Service simple et professionnel

Je crée mon site